Dans le cadre de la refonte de la charte graphique de l'ERAFP initiée en 2012 avec la création d’un nouveau logo, Luciole a choisi de s’appuyer sur la DIN pour donner à l’institution et à l’ensemble des supports de communication une solide assise et offrir de la clarté et une forte lisibilité à ses messages.

Dès son origine, la DIN a été conçue afin de renforcer l’efficacité de la signalétique. Prenant appuie sur une palette de lettres créée par Nico Cioara en 1905, elle prend une forme plus élaborée sous l’impulsion de l’Administration royale des chemins de fer prussiens qui souhaite standardiser l’information sur ses matériels. Elle sera par la suite utilisée dans les gares et les stations du Royaume de Prusse. Son nom est issu de l’acronyme allemand « DIN » pour « Deutsches Institut für Normung », l’Institut allemand de normalisation, qui définit en 1931 la « DIN 1451 », une police standardisée, destinée à la signalisation et au lettrage de dessins techniques.

La DIN connaîtra de multiples refontes par de nombreux typographes tout au long de son histoire. Aujourd’hui, la sobriété du dessin des caractères de la DIN offre une grande liberté d’utilisation, avec des graisses bien définies et dont la palette ne cesse de s’étendre.

DIN /// Culture graphique /// Typographie /// Charte graphique /// Communication visuelle

Comment