Présent à de nombreuses manifestations tout au long de l’année, Bouygues Bâtiment Ile-de-France souhaitait se démarquer et se débarrasser — enfin ! — des (supposés) incontournables stands dits « démontables », qu’il s’agisse de bannières sur enrouleur (qu’on appelle aussi kakémono, ou « banner ») ou de structures dites « parapluie », vues et revues sur tous les salons professionnels et grand public, sans émotion particulière, et pour cause. 

Et lorsqu’il s’agit d’habiller des stands pré-équipés avec une scénographie et une intervention technique a minima — mais néanmoins nécessaire — et quelques éléments structurels et visuels, nous savons et nous aimons faire ! 

Il n’est pas indispensable pour cela de se lancer dans un montage en menuiserie ni de monter des structures couvertes d’un « coton gratté » de couleur quand, avec un peu de matière grise et quelques idées, on peut dessiner et imaginer des solutions légères sur-mesure, et choisir un mobilier plus approprié que les meubles habituellement proposés par les organisateurs de salons. 

En adéquation avec la démarche de construction éco-conçue de Bouygues, et avec l’objectif de lui permettre de mieux se démarquer — et donc d’être remarqué — nous avons imaginé pour notre client « constructeur » un dispositif modulable et renouvelable, en jouant avec les formes et les belles matières.

Réutilisables et imprimables à discrétion, les visuels des projets s’offrent tels des tableaux sur toile tendue et châssis aluminium, accompagnés de panneaux en placage bois et à la tranche colorée, qui soutiennent et rythment l’information sur les murs. Un dispositif de cimaises — comme dans les galeries d’art — simple et léger permet de travailler chaque nouveau stand en fonction de la surface disponible et des projets à valoriser. 

Les messages clés et autres « claims » trouvent une place de choix sur de grands totems en plexiglas réalisés sur-mesure avec leur socle monolithe, et dont la transparence laisse traverser la lumière pour ne pas fermer l’espace. 

Le mobilier de location (souvent assez moche, soyons francs !) cède sa place à des meubles fonctionnels et aux lignes épurées, avec des tabourets « Stool One » signés du designer Konstantin Grcic. Et dont l’investissement est très vite rentabilisé. 

Nos clients exposants n’ont plus qu’à arriver sur le salon le matin, pour se consacrer à leurs visiteurs, et prendre possession de leur stand (café et) clés en main, sans avoir à dérouler ou à monter quoi que ce soit, ce qui change (absolument) tout pour eux !

Bouygues Bâtiment Ile-de-France /// Communication événementielle /// Dispositif modulaire et renouvelable /// Conception graphique /// Fabrication et logistique

Comment