Si nos marchés de communication n’ont pas été encore ubérisés et on ne peut que s’en réjouir tout en restant très attentifs à faire évoluer et à challenger nos modèles économiques, saluons la dernière campagne de ce chahuteur Uber, que certains prononcent « U-beurre » tandis que d’autres préfèrent encore dire «  Hubert  ».

Un phénomène qui effraie non seulement son marché, mais aussi de nombreux autres secteurs d’activité : Airbnb dans l’hôtellerie mais aussi Booking avant lui, Amazon face aux librairies et autres grandes enseignes, Kickstarter dans le secteur bancaire ou BlaBlaCar qui n’a pas fait rire la SNCF, entrée depuis au capital de la start-up.

Et il est vrai qu’Uber, acteur emblématique, challenger devenu leader en à peine quatre ans, a de quoi faire trembler les acteurs de l’économie traditionnelle des services, en les forçant à se repositionner, à innover et à sortir de leur zone de confort… au risque de se faire ubériser par des petits acteurs aux ambitions sans limite.

Parti de l’économie collaborative et d’une conjoncture d’innovations technologiques permettant de mettre directement en relation les différents services avec les consommateurs par le biais du digital, Uber méritait bien qu’il ait son propre nom commun : l’ « ubérisation », concept décrivant le nouveau rapport de force grâce au numérique et popularisé par Maurice Lévy en 2014 pour expliquer les prochains bouleversements qui révolutionneront le marché.   

Outre les nouvelles technologiques sans lesquelles il n’aurait pu exister, le véritable tour de force d’Uber dans sa compétitivité dans le secteur des VTC est vraisemblablement d’avoir su mettre l’expérience utilisateur au centre de son offre, aussi bien en termes d’accessibilité que pour la diversification de ses services.

Sa première campagne de communication ne dit que ça. Créée par l’agence Marcel, elle ne parle ni d’application, ni de voiture, ni de taxi. Mais elle met au cœur de son dispositif l’expérience et les bénéfices clients.

Sur les 16 situations proposées, chacun s’y reconnaît au moins une fois, avec le sourire. Dans le prolongement de cette campagne aux multiples visages, déclinées en affichage, annonce presse et bannière digitale, l’hashtag #UberEtMoi permet de partager sa propre expérience d’utilisateur... avec Uber.

Analyse et réflexions /// Uber /// Sortir de sa zone de confort /// User experience is all.

Comment