img_mineure.jpg

Qu’est-ce que le Moleskine a de si spécial pour qu’un carnet puisse être vendu et être écoulé à près de 5 millions d’exemplaires par an ? 

Belle intuition que celle de la société milanaise Modo & Modo, qui en 1997 est parvenue à nourrir notre imagination en prétendant faire revivre le mythique carnet qui à l’époque, nous dit-on, n’était connu que d’Hemingway, de Picasso ou même de Van Gogh !

Depuis 20 ans, Moleskine nous transmet une légende, en puisant ses sources d’une œuvre de Bruce Chatwin, Le Chant des pistes (1987), qui mentionne un carnet d’une marque chère à l’auteur, un Moleskine (« Mole skin » désignant la peau de taupe) et qui serait fabriqué par un papetier à Tours, mais que nul n’est parvenu à retrouver à ce jour.

De cette belle histoire, Modo & Modo n’hésite pas à identifier son carnet aux bords arrondis et à l’élastique « d’une vraie élasticité »  comme le digne héritier des carnets des grands artistes et des intellectuels du siècle dernier. Un mythe créé de toutes pièces, mais pour notre plus grand plaisir.

De la puissance du concept de départ, saluons également la capacité d’innovation de l’éditeur des dits carnets qui s’amuse chaque année à imaginer des éditions collector, avec d’autres marques telles que Lego, Le Petit Prince, Coca Cola mais encore Batman ou les Simpsons ?

À l’agence, Marc les collectionne, tout en les noircissants. 

Vous voulez le vôtre ? Notre partenariat avec Moleskine nous autorise à l’inventer : sérigraphie ou marquage à chaud sur la couverture, pages intérieures personnalisées ? L’objet mythique est à votre portée !

Moleskine /// Histoire de marque /// Un carnet mythique

Comment