majeure_title.jpg

Génération Y. La fameuse ! Et qui fait l’objet d’une Enquête et d’un éclairage intéressant dans le dernier numéro de What’s Up Doc. Une fois n’est pas coutume, nous laissons la plume à notre client Matthieu Durand, chirurgien et directeur de publication, dont l’édito du magazine donne les premières clés de ce dossier consacré à cette génération qui fait tant couler d'encre. Enrichissant !

«
Hier, j’apprenais en lisant la bio de Steve Jobs que dans sa jeunesse, il passait ses journées chez Atari pieds nus, en se lavant de temps en temps dans la cuvette des toilettes. Non content d’empester ses collègues, il affichait ouvertement son mépris à ses aînés qu’il traitait d’imbéciles. Puis un jour, il décida de démissionner pour partir rencontrer un gourou en Inde, avant de revenir quelques mois plus tard en réclamant… le même job !

Très Y ce garçon. Il aurait mérité de naître dans les années 80 ! C’était pourtant quelque part dans la Silicon Valley de 1974. Le phénomène n’est donc pas nouveau.

« Cette jeunesse est pourrie depuis le fond du cœur. Les jeunes sont malfaisants et paresseux. Ils ne seront jamais comme la jeunesse d’autrefois. Ceux d’aujourd’hui ne seront pas capables de maintenir notre culture. » (Inscription babylonienne, plus de 3 000 av. J-C). Voilà déjà 5 000 ans que ce stéréotype du jeune agité méprisant ses pères et rêvant d’un nouveau monde fait des ravages. Il est étonnant qu’on s’en surprenne encore.

Réputé insolent, sans respect pour les codes de l’entreprise ni pour ceux de l’hôpital (…) : portrait-robot d’un « jeune Y », ou bien plutôt d’un « jeune tout court » ?

À bien y réfléchir, quand je repense à la CME [commission médicale d’établissement, ndlr] de lundi dernier – où pourtant il n’y avait guère de trentenaires –, je parlerais plus de « culture Y » que de « génération Y ». La moitié était affairée à suivre les débats quand l’autre était connectée et bien plus ailleurs que là où elle était supposée être…

Si antagonisme il y a, c’est peut-être plus dans le rapport aux autres et dans le niveau de connexion que dans l’appartenance à une génération précise. (...)
»  

Impertinent, ambitieux et sans concession, What’s Up Doc est le magazine qui bouscule depuis 4 ans la presse médicale et dont Luciole assure la direction artistique en imaginant tous les deux mois un vocabulaire graphique spécifique pour faire de ce périodique un objet à part. Et c’est bien ainsi qu’il et perçu par les médecins comme par les grands acteurs de la santé.
À découvrir ici.

What’s Up Doc /// Génération Y /// Édito de Matthieu Durand /// Magazine impertinent /// Conception graphique.

Comment