Il est dans CB News ce mois-ci. Aussi pouvions-nous vous apporter un éclairage complémentaire sur quelques-uns des objets de marques (et de Marc), dont la quête, à Paris ou ailleurs, nourrit son univers créatif. Et la curiosité de ceux qui en franchissent la porte ! 

Un flacon d’Estoublon /// Quand une huile d’olive des Baux de Provence adopte les codes du luxe pour asseoir sa notoriété et conquérir le monde, elle remplace ses classiques bouteilles et bidons en fer (très beaux mais aujourd’hui disparus) par des flacons empruntés à la parfumerie. Une audace qui paye. Et qui se paye !

Une camionnette UTA /// Ou « cube » Citroën. Hommage à une compagnie française qui au siècle dernier couvrait le Pacifique et une partie de l’Afrique, avec ses avions à la superbe livrée : un empannage bleu nuit, un fuselage blanc immaculé, rythmé par des portes de secours d’un vert soutenu. 

Les fameuses Campbells /// On ne présente plus cette illustre soupe tout à fait ordinaire mais qui a fait son entrée dans les plus grands musées du monde grâce à Andy Warhol. Ici, une série limitée pour les 50 ans de la marque, dégotée il y a 8 ou 10 ans…

La KYKNOS /// Les Grecs aussi savent cultiver les indémodables, comme cette « vraie boîte de conserve » d’une authentique sauce tomate centenaire, habillée de rouge et d’or.

Un Mouton /// Créé en 1982 par Hanns Peter Krafft et fabriqué de manière artisanale, il est celui qui nous rappelle que notre créativité nous pousse chaque jour… à ne jamais le devenir !

Le Mug JFK /// Une superbe collection de Mug déjà évoquée ici, imaginée par Bag Tag Design pour Air France, à partir des codes des étiquettes de bagages électroniques. Destinations disponibles à l’agence : MRS, TLS, NCE, SFO, MRT …

HP5 by ILFORD /// Qui se souvient d'une lointaine époque où les plus belles images noir et blanc n'étaient ni d'origine numérique, ni le résultat d'un filtre instagrammien ? Nos "applis" s'appelaient T-Max, Tri-X et pour les puristes, FP4 et HP5, de chez Ilford. On ne publiait ni sur Facebook ni sur Pinterest, mais sur un superbe papier baryté.

Manual of Typography /// Édité par Taschen, l’ouvrage est simplement beau. Même si à l’agence, c’est plus volontiers le « lexique des règles typographiques en usage à l’Imprimerie nationale » qui tient lieu de référence, et que tout communiquant devrait avoir sous la main ! 

Les chewing-gum Mastiha /// Très beau travail de marque de la maison Maolixa (née à Chios, Grèce) , qui a créé pour sa gamme de « mastic gum » de très beaux packaging où tout y est : la photo, la couleur, la typo.

Le Savon de Marseille /// Sculpture intemporelle ou presse-papiers ? Marqué dans sa chair de grands caractères d’une typo helvétique, le « cube » marseillais indémodable a toute sa place dans le patrimoine des marques. Et fait dorénavant l’objet d’un label décerné par l’INPI aux authentiques savonneries.

Le « gri-gri » /// Ainsi désigné le jour d’une « grosse Prez » (gagnée, évidemment) et qui avait beaucoup inquiété la collaboratrice qui accompagnait Marc ! Il s’agit en réalité d’un fétiche arumbaya, à l’oreille cassée. Des tintinophiles parmi vous ? 

Heineken /// Clin d’œil au talent d’Ora-ïto, qui tout jeune designer s’était distingué en publiant sur les réseaux sociaux l’image d’un sac à dos Vuitton qui n’existait pas, puisqu’imaginé par ses soins sans l’accord de l’illustre maison ! Sa première vraie et belle commande fut celle d’Heineken pour qui Ora-îto redessina la célèbre bouteille en privilégiant un aluminium brossé, simplement serigraphié du logo de la marque. 

Le Trolley /// Vestige d’une très belle exposition réalisée pour la DGAC (« 60 ans de navigation commerciale » consacrée au personnel navigant des compagnies françaises), notre célèbre trolley s’est découvert une nouvelle vie, très « madmenniène » à partir d’une certaine heure… Roule encore mais ne vole plus.

Et enfin…

« L’objet » /// Emprunté à l’alpinisme, discipline dont on partage l’endurance, la préparation et la quête des sommets, il est « cet objet sans nom », tout en rondeur et qui, quand on brainstorme à l’agence, fait souvent le tour de la table, libérant la parole et les idées, par l’énergie qu’il dégage. Allez comprendre…

(liste non exhaustive, la place nous manque !)

CB News Mai 2016 /// Le bureau du Directeur de création /// Design et objets /// Les curiosités de Marc

Comment