Quand une marque se raconte « NEST » est le nom que Nestlé a donné à son musée interactif ouvert cet été à Vevey, sur le bord du lac Léman, dans les pâturages urbanisés situés au-dessus du siège architectural du groupe. Car l’histoire de Nestlé s’écrit depuis toujours avec du lait, plus qu’avec de l’encre.

Pour fêter ses 150 ans, Nestlé a sorti le grand jeu !
L’architecture, comme la scénographie de l’exposition permanente, sont d’une rare audace, pour un musée dédié à « raconter la marque ». Une expérience muséographique qui réjouit petits et grands, dès les premières salles qui s’enchaînent avec un rythme et des effets spéciaux d’une inspiration digne du manoir hanté de Disneyland et sans qu’on en souffre, car l’émotion et l’intérêt sont bien là !

Passée cette entrée en matière multimédia — on enchaîne les salles de manière autonome, l’oreillette dans la langue de son choix bien en place (on est en Suisse, pays polyglotte par définition) — les espaces suivants sont tout aussi passionnants, avec des vitrines dignes d’un grand musée, des tiroirs à tirer et une multitude de découvertes sonores grâce à l’interactivité de l’audioguide ultra intuitif.

Les dernières salles, à l’architecture organique d’un blanc laiteux, font appel à des expériences immersives à grand renfort de tables interactives à vocation pédagogique et autres casques 3D, avant de découvrir une boutique qui se concentre sur la marque dans toute sa dimension « nostalgique » et sans aucune approche réellement commerciale, car s’il fallait présenter tout des produits de la marque, des linéaires de supermarché n’y suffiraient pas !

Un marketing en pointillé
Si on reste — tout Français que nous sommes — toujours sur la réserve quant au lavage de cerveau prévisible dans ce type de projet « corporate » qui par définition n’est pas à but non lucratif, force est de constater que Nestlé n’est pas tombé dans ce piège, pour offrir une image de la marque à travers son histoire et ses produits les plus légendaires, du lait pour enfants à la sauce Maggi, en passant par les eaux de Perrier et les premiers prototypes de machine Nespresso, et sans jamais donner le sentiment « d’en faire trop ».

L’expérience est éminemment sympathique et on quitte ce tout nouveau musée avec le même plaisir que celui rencontré avec une exposition temporaire comme d’autres marques les inventent, de Louis Vuitton à Air France, en passant par Dassault, qui s’était risqué cette année à lever le voile sur sa « Conquête de l’Air » et ses passions aéronautiques, lors de quelques soirées « images et son » au Grand Palais.

Si raconter l’histoire et les valeurs d’une marque — ou d’un groupe — est un vrai défi, Nestlé l’a relevé avec brio, et son tout nouveau musée mérite de faire un détour par le canton de Vaud et son vignoble de Lavaux qui descend sur le lac, classé au patrimoine de l’Unesco.

Nestlé /// Musée NEST /// 150 ans de la marque /// Communication corporate /// Du marketing et du Lait /// Patrimoine Suisse /// Marc on the road

Comment