Luciole-news153-chemin-de-fer.jpg

  " TGV ANNULÉ, TRAIN BONDÉ ? RIEN DE TEL QU'UN SUJET LÉGER SANS LE MOINDRE RAPPORT AVEC LA SOCIÉTÉ NATIONALE DU MÊME NOM OU LE CHEVAL DE FER D'UN BON VIEUX WESTERN.  "

Le chemin de fer est, en presse comme en édition, un indispensable outil de partage pour l’équipe en charge du journal, du magazine ou de la publication en cours de réalisation, qu’il s’agisse d’une plaquette ou d’un rapport d’activité.

Une précieuse représentation visuelle

Composé d’un alignement des pages en réduction (les « vignettes » de pages), il est une représentation visuelle d’un ouvrage qui offre une vue d’ensemble du support et permet de placer ou de déplacer les pages afin que chaque sujet trouve sa juste place, selon des calibrations* établies en amont.
Si dans les rédactions il est généralement « fixe » car les rubriques y ont une place attitrée d’un numéro sur l'autre, il n’est pas rare qu’il soit boulversé et bousculé par le traitement d’un sujet majeur d’actualité qui viendrait imposer le passage « au marbre* » de quelques pages déjà montées.

Quand le chemin de fer tient la route…

En agence de communication et chez Luciole en particulier, le chemin de fer trouve toute sa place dans nos « reco » d’édition, car il répond souvent à une préconisation très visuelle de la future organisation et structuration du document tel qu’il a été imaginé par l’équipe créa et les concepteurs rédacteurs.
Et accessoirement, il permet d’avoir une approche très pragmatique sur l’organisation du support en fonction des contenus prévus, ce qui permet de gagner un temps précieux plutôt que de débattre sur la meilleure méthode pour faire rentrer un texte trop long dans une maquette qui ne s’y prête pas et sans toucher au corps* du texte courant*…

Dans la forme ?

Si certaines rédactions affichent un « wall », long mur visible de tous sur lequel sont épinglées les pages au fur et à mesure de leur achèvement, il prend chez nous la forme d'un grand visuel numérique au format A3 que l’on partage en PDF avec nos clients, qu’il s’agisse d’un World ou d’un bon vieux Excel ou d’un chemin de fer plus poussé, plus visuel et donc plus chic, sur In Design. Le logiciel d’Adobe possède d’ailleurs une fonction d’affichage ad’hoc qui permet d’éditer en mode « chemin de fer » la publication sur laquelle on travaille. Très utile pour qui souhaite disposer à tout moment d’une « helicopter view* ».

Un dessin à main levée

Il n’est pas rare de faire appel à cet outil en rendez-vous ou en workshop, quand on veut avancer plus concrètement sur une problématique de pagination. Un crayon, du papier et nous voici armés pour repenser l’organisation d’un document en co-construction avec le client, et à la main s’il vous plait ! Une méthode qui présente l’avantage de remettre sur les rails un projet qui, parfois, peine à trouver son chemin, à défaut d’aller dans le mur. Car le chemin de fer est une matrice bien utile derrière laquelle les esprits s’apaisent, quand il s’agit de faire rentrer tous les sujets, textes et images dans un format contraint et une pagination définie.

La table de 4

Enfin, il ne sera pas inutile de rappeler qu’en édition, il convient de maitriser sa table de multiplication par 4. Car la pagination dans une brochure s’exprime par multiple de 4, pour des raisons mathématiques de « brochage » : pour « piquer » (ou agrafer) les cahiers, les pages doivent toujours comporter… un pli ! Il est donc impossible d’ajouter « 2 pages » (une feuille recto-verso), sauf à choisir une autre technique de reliure, ou à prévoir ces deux pages en rabat de couverture pour retomber sur ses pieds ! 

Un outil à ne pas négliger

Pour qui veut penser ses supports d’édition de manière efficace et disposer d’un outil facile à partager, le Chemin de fer est de ceux là. Car outre le recul qu’il offre sur les contenus et leur articulation, il permet également au fil de l’édition de mesurer l’avancement des pages pendant les phases d’écriture, de mise en page et de relecture, jusqu’au Bon à Tirer.

*Si ces termes barbares inconnus ou totalement mystérieux pour vous, il n’est jamais trop tard pour en apprendre plus et tout connaitre de nos métiers. Contactez-nous, nous serons heureux de vous mettre le pied à l’étrier.

– Édition /// Expertise /// Chemin de fer /// Méthodologie –

Comment