LUC-Newsletter#166.jpg

GETTY IMAGES, THINKSTOCK,  SHUTTERSTOCK, iSTOCK, FOTOLIA... WHAT ELSE?

Les banques d’images seraient autant de sources inépuisables de visuels, permettant à tous et même aux plus dilettantes, de trouver des photographies et des illustrations qui appuieront leur communication et qui peuvent donner l’impression que la DA peut être relayée à une simple sélection iconographique ou – pire ! – que l’on peut carrément se passer de direction artistique.

Or, dans le cadre d'un travail réfléchi sur l’identité graphique et les objectifs de communication, le visuel qui accompagne le texte participe à l’image de marque de l'entreprise ou de l'institution. Le choix du visuel est loin d’être anodin et représente un enjeu iconographique, celui de la cohérence de l’expérience de marque..

Le visuel est une expression à part entière de la marque, assurée par l’œil expert d’une direction artistique et encadrée par un territoire et une plateforme de marque définis. La création d’une photothèque d’entreprise cohérente — à défaut d’être exhaustive, le mieux est l’ennemi du bien — reste indispensable, pour qui veut donner de la pertinence et de la sincérité à sa communication !

Plus encore, disposer de ses propres photographies, shootées selon un brief sur-mesure par un professionnel et mises en récit sous une direction artistique avisée, est hautement plus qualitatif, précieux et valorisant pour l’image de l’entreprise, l’éloignant du poncif et du cliché.

Et contrairement à ce que l’on peut imaginer, un reportage photo se révèle un vrai investissement, avec rentabilité à la clé, quand les achats d’images de qualité (en « droits gérés » ou sous la forme de forfaits Premium) représentent un budget non négligeable sur le long terme.

2 à 4 jours de reportage par an sont parfois suffisants, budget qu’il convient de provisionner chaque année pour qui veut nourrir et faire vivre sa banque d’images « maison ».

Que ces photographies détaillent ou subliment le réel, révèlent une âme, délivrent une atmosphère, singularisent ou poétisent, elles ont pour objectif de transmettre une image désirable ou une perception plus juste de la réalité de l'entreprise.

En voici deux exemples.

HAS.jpg

Le soin au cœur de la HAS

La Haute Autorité de Santé (HAS) est une autorité publique indépendante à caractère scientifique qui développe la qualité dans le champ sanitaire, social et médico-social. Elle vise à assurer aux personnes un accès pérenne et équitable à des soins et des accompagnements pertinents, sûrs et efficients.

Dans le cadre de la réalisation de son rapport d'activité, nous nous sommes vite interrogés sur la pertinence de l'utilisation des visuels des traditionnelles banques d'images. Ne reconnaissant pas la HAS dans ces faux-semblants d'une réalité un peu édulcorée et trop américanisée (« Mais comment, n’y aurait-il donc jamais de sang sur les gants du chirurgien ? »), nous sommes partis en photo-reportage dans le Centre Hospitalier de Villeneuve-Saint-Georges, accompagnés du photographe Patrick Sordoillet dont nous apprécions le regard et la dimension opérationnelle. Ou « l’adaptabilité », quand il s’agit de multiplier les prises de vues et la production d’images dans une même journée !

Guidés par notre client, nous sommes donc partis en investigation, à la rencontre des vrais gens, de ces professionnels qui s'engagent chaque jour sur le terrain auprès des patients, pour saisir des occasions, des instants, des actes, du partage, afin d'illustrer l'univers de la Santé, avec justesse et humanité… Quel émerveillement et quelle émotion, lorsque nous fûmes autorisés à immortaliser la naissance d'un enfant, poussant son premier souffle de vie après une césarienne assez classique, selon l’obstétricien qui officiait !

USH.jpg

Une architecture habitée pour l'USH

L'Union sociale pour l'habitat (USH) est l'organisation représentative du secteur Hlm en France.

Dans le cadre du reportage photo pour son rapport d'activité, au-delà des clichés de bâtiments sur papier glacé de l'apanage des promoteurs immobiliers, nous avons choisi de raconter la vie ; celle des gens qui « habitent » un lieu, le logement social, et qui s’y investissant et se l’appropriant, lui donnent vie.

À cette occasion, nous avons eu le plaisir de faire appel à Pierre-Yves Brunaud, un photographe talentueux qui a le souci distinctif de questionner le territoire, en y observant les hommes et en prêtant une attention particulière sur l'histoire et la mémoire des territoires en mutation. Aux aguets pouvant attendre des heures avant de saisir l'instant précis, il nous a offert de sublimes visuels, riches d'une très forte esthétique enchantée.

Une belle sélection d’images riches de sens

Deux reportages avec deux photographes différents, engagés l’un et l’autres à imprimer sur le film (numérique !) une réalité et une émotion qui ne souffrent pas l’approximation d’une sélection en banque d’images qui nous donnerait « presque » l'image souhaitée. Car tout, justement, est dans le « presque » !

– Reportages photo /// HAS – © Patrick Sordoillet /// USH – © Pierre-Yves Brunaud /// Direction artistique /// Iconographie /// Image de marque –

1 Comment