Viewing entries in
Coup de cœur

Comment

ÉDITION SPÉCIALE BY LUXE PACK

NEWS205.jpg

LE FUTUR DU PACKAGING DE LUXE S’ÉCO-CONSTRUIT À PARIS !

Après Monaco, New York, Shanghai et Los Angeles… Loin de la « Grande Bleu »  mais plus près de ses clients, Luxe Pack a enfin posé ses bagages en plein cœur de Paris, capitale du luxe par excellence.

Durant deux jours, tous les acteurs de l'industrie du luxe ont pu ainsi découvrir les nombreuses innovations en matière de packaging qui pour cette édition spéciale s’inscrivaient sous la bannière du développement durable.

Quand à l’agence on apprend qu’un mini Luxe pack se tient sous les voûtes d’acier du Carreau du temple, donc bien plus proche de l’agence que la grande messe monégasque, on y fonce !

Image1.jpg
Le Luxe Pack, un salon à part

Depuis plus de 30 ans, Luxe Pack réunit à Monaco tous les grands acteurs internationaux du packaging des produits haut de gamme. Mais encore, des designers et des créateurs, des façonniers et des flaconniers, des papetiers et des cartonniers… Ou plus simplement, des amoureux du toucher et du beau, en quête de fournisseurs, de nouveautés et d’innovation. 

Et parmi les marchés ciblés, la parfumerie bien sûr, mais aussi les vins et spiritueux, la mode, la joaillerie et l’horlogerie, l’épicerie fine et bien d’autres. 

À Paris cette année, l’ambiance était bien plus intimiste que l’évènement monégasque qui envahit pendant 3 jours tous les halls et niveaux du Forum Grimaldi, dans un cadre méditerranéen que Paris n’offre pas. 

Mais nous fûmes heureux d’y croiser quelques papetiers dont nous connaissons les gammes sur le bout des doigts, de nouveaux fournisseurs d’ici et d’ailleurs, l’Imprimerie du Marais, venue en voisin et qu’on ne présente plus.  

Image2.jpg
Plaisir du toucher et de la découverte

Chez Gmund bien sûr, grand papetier qui depuis près de deux siècles cultive la fibre de papier avec des gestes nobles et le même soin qu’un parfumeur cherchant une nouvelle fragrance. 

Auprès de Max Luxury Packaging qui signe de très beaux sacs de coton et autres jolies pochettes et coffrets, soigneusement sérigraphiés pour les grandes marques de luxe. 

Procop, qui présente ses papiers aux couleurs tops, dont son « Extract » (by G.F. Smith), réalisé à partir de gobelets en plastique recyclés. Si, si, ceux-là mêmes qui remplissent encore aujourd’hui les poubelles situées près de la fontaine à eau ou de la machine à café des maisons qui ne les ont pas encore bannis. 

Et parmi notre plus belle découverte cette année, une maison parisienne qui signe des monolithes de cartons gris ou blancs d’une pureté absolue avec leurs arêtes d’une précision laser. De magnifiques boîtes dont nous avons déjà imaginé de futurs usages à l’agence… 

Mais aussi des fabricants de rubans imprimés dont les tiroirs de nos grands-mères étaient pleins. Et qui aujourd’hui se déclinent en version écolo. Du papier de soie fabriqué dans la Drôme provençale, dont sa percée dans l’univers du luxe trouverait son origine dans une improbable rencontre avec un grand et chic fleuriste parisien qui passait là avec son luxueux cabriolet dans les années 60 ! Belle histoire contée et entretenue par un directeur provençal jusqu’au bout des mots !  

Image3.jpg
Le développement durable n'est plus un luxe

L’éco-conception des packagings de demain pour le secteur du luxe, qui des nouvelles conceptions, qui des nouveaux usages ou qui des nouvelles matières écologiques n’ont cessé de nous surprendre et de nous inspirer de nouveaux projets ! 

Et nous serons bien sûr très heureux de faire de vous et de vos futurs projets les destinataires de belles préconisations au toucher délicat. 

Comment

Comment

AUDACE, CRÉATIVITÉ ET (ULTRA) RÉACTIVITÉ

img-maj.gif

NOTRE DÉFI : REFONDRE EN MOINS DE 3 MOIS L’IDENTITÉ VISUELLE D’UN JEUNE ACTEUR DE LA FINTECH, CYBERTONICA. PARI RÉUSSI !

Quand Cybertonica — jeune société de la FinTech spécialisée en intelligence artificielle et machine learning dans la gestion des fraudes et des risques dans les transactions électroniques — nous a consultés fin février pour la refonte de son identité visuelle, loin d'en perdre notre latin, nous avons retroussé nos manches et pris la problématique à bras-le-corps ! In English, please!

Notre mission : créer une nouvelle identité visuelle qui accompagne la croissance de la société et qui puisse porter son ambition et ses valeurs, tout en communiquan la vision d'avenir en matière de risque de transaction et d'authentification, ainsi qu'en matière d'expérience utilisateur.

Notre brief : mieux positionner Cybertonica à travers l’innovation et l’expertise que la start-up développe dans la création de solutions technologiques financières d’avant-garde en matière d’authentification dans les industries des paiements.

Ou, pour reprendre l’approche très pragmatique du CEO : les aider à développer le business et à franchir une nouvelle marche par un meilleur positionnement de la marque et une plus grande compréhension de l’offre grâce au design de communication. Et c'est bien là un domaine dans lequel Luciole excelle !

img2.jpg
/// Décryptage ///

C’est un sujet certes un peu technique, si on en croit les magnifiques schémas à la main que l’un des fondateurs — Joshua — nous servait pour tout nous expliquer et de manière parfaitement limpide d’ailleurs (on sentait les dizaines de pitch d’expérience !), le sujet mérite d’être expliqué pour bien comprendre de quoi on parle et dans quel monde transactionnel nous évoluons ! 

Quand l’authentification sur un site e-commerce devient une contraintepour l’internaute (le fameux 3DS et son sms de confirmation, par exemple), la vente a de forte chance… d’échouer ! Car le client au fil des mois et des années devient plus pressé et plus exigeant. C’est le fameux « abandon de panier », qui représente un marché supérieur à 20 milliards de dollars sur le seul secteur du e-commerce ! 

On comprend mieux que des VPC aux compagnies aériennes, de la centrale hôtelière au supermarché en ligne, tout le monde s’entend à vouloir fluidifier au maximum le process (et le temps !) d’achat en réduisant la transaction à 2 ou 3 clics et… à quelques secondes. Tout en s’assurant que derrière les 13 chiffres de la carte de paiement il y aura bien « un vrai client » et un solde suffisant pour assurer au vendeur qu’il sera bien payé ! 

Cybertonica cultive l’algorithme comme d’autres le design et propose des solutions de hautes volées que ses clients regardent, testent et achètent avec beaucoup  d'intérêt, quand le résultat se mesure en business sonnant et trébuchant ! On ne connaît pas tous leurs secrets, mais en substance sachez que « le comportement devient la signature de l’individu ». Ses achats précédents, ses lieux et ses heures de connexion, la manière dont ses doigts se déplacent sur le clavier… Tout est passé au crible pour rassurer le vendeur et faire passer tous les indicateurs au vert et accepter la commande sans multiplier les étapes de sécurité qui saoulent le consommateur pressé que nous sommes devenus ou en passe de l’être ! 

/// Fin de décryptage ///

Notre calendrier : une révélation de la nouvelle marque pour la grande messe de la FinTech en Europe, Money20/20, qui vient d'ouvrir ses portes aujourd'hui à Amsterdam.

Notre parti pris

Avec une signature telle que « Trust in transaction » (©Joshua ;) nous avons choisi de mettre la relation de confiance et l'individu au cœur de notre réflexion, l'anonymat de l'individu étant la clé de voûte de la cybersécurité en transaction. 

Ce concept s'est traduit par la création d'un signe fort qui se retrouve par ailleurs dans la lettre symbole du logotype (word-mark).  

Un visuel-clé qui représente à la fois la silhouette d'une personne et le trou d'une serrure (sécurité, toujours !) autour duquel gravitent sous la forme d'une mosaïque de couleurs, les pièces des données cryptées qui une fois parfaitement emboîtées, composent la formule magique qui garantit la fiabilité de la transaction. C’est beau ! 

Et tout cela s’anime, chaque page du site étant constituée d’une vidéo ou d’une animation Javascript qui raconte cette belle promesse transactionnelle ! 

img3.gif

Responsive, le « signe » évolue en fonction de la taille de son utilisation, de l'illustration complexe à la simplicité du favicon. 

img4.jpg

L'univers graphique est composé d'illustrations en design isométrique (effet tridimensionnel en 2D) qui offre malgré la simplicité du dessin, plus de chaleur et de profondeur. Un ensemble de pictogrammes colorés d'une palette de dégradés vifs et lumineux participe à une identité visuelle « smart » et résolument « friendly », pour accentuer cette idée que derrière la complexité du sujet, Cybertonica apporte beaucoup de simplicité !

img5.gif

Enfin, nous avons choisi en typographie principale l'Euclid flex de la fonderie Swiss Typefaces, une police suisse comme son nom l’indique, construite sur des formes géométriques élémentaires et des lignes monolinéaires, inventée pour être très fonctionnelle. Nous l'avons choisie pour sa rigueur, sa pureté et ses très belles proportions ; complétée de la typographie Knile de la fonderie Altipo, pour sa sublime lisibilité et son écriture très contemporaine.

img6.jpg
Next step

Nous sommes heureux de contribuer à une plus forte visibilité de cette belle start-up anglaise de la FinTech, constituée de « mecs passionnés » (sic) de 7 nationalités différentes. Merci à eux de leur confiance et pour la richesse de nos échanges, qu'elle que soit l'heure s’agissant des derniers « updates » ;)

Quand on aime, on ne compte pas… 

img7.jpg

Découvrez le nouveau site de Cybertonica ici

Comment

Comment

Renouveler l'énergie d'un territoire

img-maj.jpg

C’EST LA PROMESSE D’EDP RENEWABLES. AU SENS PROPRE. ET LA NÔTRE AUSSI. AU FIGURÉ.

Leader mondial des énergies propres et 4e producteur mondial dans l'éolien, EDP Renewables (ou "EDPR" pour les intimes) a confié à l'agence le renouvellement de son territoire graphique pour son marché français.

Présent dans 14 pays et depuis près de 15 ans en France, EDPR construit et exploite les parcs éoliens et photovoltaïques main dans la main avec tous les acteurs locaux du territoire, s'engageant à leurs côtés pour les aider à réussir leur transition écologique – enjeu ô combien essentiel et d'actualités au lendemain de la poussée écologique et bienheureuse en Europe ! –.

img2.jpg

Tout en respectant la charte de la marque worldwide, nous avons pris le parti d'aborder le territoire graphique de manière plus épurée, le libérant des photographies ordinaires, entre éoliennes et panneaux solaires, pour une esthétique plus abstraite, composée de deux principaux motifs en trames de fond : la circulation du vent et le flux de chaleur.

img3.jpg

Ces trames sont accompagnées d'illustrations techniques et de pictogrammes modernes, dessinés dans la sobriété et l'élégance de la ligne, pour guider et rendre la lecture abordable.

img4.jpg

Dans le cadre de son déploiement, le territoire graphique a trouvé sa première expression dans la plaquette corporate d'EDPR. Transmise aux collectivités et aux différentes parties prenantes en directe ou dans les salons, la plaquette est synthétique et didactique. Constitués de petits encarts, ces intercalaires matérialisent les traditionnels encadrés, faisant la part plus belle encore aux éléments-clés à retenir.

D'autres chantiers sont encore à venir. Au sens propre comme au figuré.

Luciole met toute son énergie à satisfaire ses clients pour préserver des relations durables

img5.jpg

Comment

Comment

Bioline by InVivo, une culture d'innovation

Image-1.png

LUCIOLE SIGNE UNE NOUVELLE IDENTITÉ VISUELLE POUR UNE NOUVELLE MARQUE AU SERVICE DE L’AGRICULTURE DE DEMAIN

« Avec Bioline by InVivo, nous sommes en ligne avec les nouvelles attentes sociétales et environnementales. Notre objectif est de créer un champion français à vocation mondiale, positionné sur les métiers d’avenir de l’agriculture pour contribuer à nourrir les 9 milliards d’habitants en 2050. » Thierry Blandinières, Directeur général du groupe InVivo.

En 2018, InVivo Agriculture est devenu Bioline by InVivo, la marque ombrelle du groupe Invivo pour toutes ses activités liées à la culture végétale. Elle porte sur le marché français mais aussi international un positionnement très fort d'innovation au service l'agriculture.

Composé du mot grec « Bios » qui signifie la « vie » et de « line » qui exprime la chaîne de valeur, Bioline by InVivo représente la ligne conductrice qui connecte tous les métiers du secteur, couvrant la totalité des maillons de la filière, du silo à la fourchette du consommateur.

embleme-2.png

Pour incarner la marque, nous avons eu le plaisir d’imaginer une identité visuelle qui lui permette de valoriser ses multiples activités avec une grande simplicité, de mettre en scène avec une grande souplesse l'ensemble de la chaîne de valeur agricole et de raconter ainsi son univers et toutes les histoires qui s'écrivent dès aujourd'hui : smart agriculture, bio-solutions, agro-digital…

image-2-2.png

Éloignée de l'image d'Épinal du paysan ou de l'agriculteur déconnecté, nous avons installé une écriture graphique moderne, tout en rondeur, filaire et protéiforme empruntée des codes du numérique et des nouvelles technologies, qui se prête à la modularité et à une compréhension universelle. Une écriture illustrée et narrative, constituée d'un emblème et d'une bibliothèque pictographique en complément du logotype existant.

L'emblème symbolise Bioline by Invivo. Il transcende et connecte les autres signes. Il est l'élément de repère, présent à tous les étapes de l'activité agricole pour promouvoir une culture d'innovation.

Comment

Comment

Déjeuner autour de l'agence

LUC-News201-1.jpg

AU CŒUR DE PARIS ET À LA CROISÉE DE PLUSIEURS QUARTIERS, TROUVER UNE TABLE SYMPATHIQUE EST CHOSE AISÉE POUR QUI SAIT SE LAISSER GUIDER OU FAIT CONFIANCE À SON INTUITION. OU À SON AGENCE ! SÉLECTION ESTIVALE BY LUCIOLE

Maison Sarah Lavoine

Au pied de l’agence.
MSL n’est pas uniquement un joli show room en duplex et traversant entre la place des Victoires et celle des Petits Pères. C’est aussi une table légère idéale pour un déjeuner business décontracté. On y boit de l’eau du bassin d’Arcachon (pétillante et peu salée :-D) et plus rarement, un verre de vin. Des plats détox travaillés par le jeune chef Quentin dès 8h30 le matin, quand Marc notre DC passe y attraper un café d’une belle acidité et tiré d’une magnifique machine italienne qui monte en vapeur ! Dans un mug Sarah Lavoine, naturellement.  

Avec qui ? Un(e) ou deux client(e)s pour qui déjeuner ne rime pas systématiquement avec une viande en sauce et une bonne bouteille !

Quoi ? Un œuf poché qui déchire. Ou une salade d’herbes et ses morceaux de homard breton cuits du matin !

LUC-News201-2-2.jpg
Astara

Saumon et esturgeon sous toutes les formes 
Tout nouveau tout beau, on aime cette table d’inspiration nordique qui sert de très bons produits autour des poissons qui pondent. La dégustation de caviar attendra notre prochain contrat du siècle, et on se contentera aujourd’hui de très bons poissons fumés qui mettent dans votre assiette une jolie palette orangée (Pantone 137 C). C’est notre petit « Café Prunier » en plus simple et plus proche. 

Avec qui : des client(e)s élégant(e)s, qui pourront aussi essayer « un truc d’hommes » avec un (ou deux) shot d’une bonne vodka française avant le verre de Chablis ! 

Quoi ? Du caviar à partir de 1 € le gramme. Et une planche « ton sur thon », bien plus raisonnable.

LUC-News201-3.jpg
Spoon

La petite table d’un grand chef
Ducasse a posé récemment ses couverts sous le palais Brongniart, place de la Bourse. On se laissera tenter par cette carte du monde et ses plats bourrés d’herbes fraîches et autres épices lointaines. Une adresse pour déjeuner, dont il ne faut pas attendre une pure expérience ducassienne. La chose est convenue et sans risque, avec cette dimension internationale un peu trop attendue et une carte des vins dont les prix piquent les yeux ! 

Avec qui ? À plusieurs ! Avec un(e) client(e) ou un(e) partenaire dont on sait que les belles adresses manquent cruellement autour de ses bureaux !  

Quoi ? De Bombay à Istanbul, en passant par Pondichéry et Jodhpur. Avec un saut à Ispahan ?

LUC-News201-4.jpg
Il Fico

La Sardaigne a deux pas
Pour mettre du soleil dans les plats quand il vient à manquer dans le ciel ! Des produits ultra frais livrés directement des producteurs sardes et divinement cuisinés « comme à la casa » par le talentueux Nicola Pisu. La « Mama » est bien là, pour présenter ce que la cuisine du jour vous réserve, mais aussi pour parler de sa Sicile natale et de sa Sardaigne d’adoption. « Une petite entrée pour patienter ? Partagez-vous les légumes verts au parmesan ! (…) Ah tiens, le chef vous a rapé un peu de truffe dessus ! ». Être fidèle à ses restaurateurs — comme le client l’est à ses agences — réserve quelques belles surprises et de bien délicates attentions ! 

Avec qui ? Pour qui aime le sud, les bons produits ultra frais, le soleil et le temps qui passe comme le sable entre les doigts sur une plage déserte en Sardaigne.  

Quoi ? Une salade de poulpe et pommes de terre tièdes, puis des linguines au thon frais. Ou quand il y en a, des fregolas comme à Cagliari.

LUC-News201-5.jpg
Pollop

Un nom qui roule comme un bonbon
Et une cuisine acidulée dans l’assiette, avec quelques plats inventifs à base d’un poisson, d’une viande ou d’une volaille qui s’appuient sur quelques légumes rares et que relèvent des épices ou une émulsion bienvenue. Belle sélection de vins. Une table : dans la bibliothèque tout au fond, dans laquelle vous piocherez un Oui-Oui ou un Club des Cinq si la conversation n’est pas à la hauteur de ces vertigineux rayonnages ! 

Avec qui ? Quelqu’un que vous voudrez surprendre, avec cette belle adresse à partager.

Quoi ? Un cabillaud, riz noir au fenouil, émulsion citronnelle. Ou côté terre, un magret de canard et purée d’édamame.

LUC-News201-6.jpg
Restaurant du Palais Royal

« Les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais !* »  
Là, on pourrait fêter 5 ou 10 ans d’une belle collaboration avec un magnifique client. On bloquerait deux dates en soirée par prudence météorologique. Nous serions 4, ou 5 tout au plus, en terrasse sur des fauteuils Fermob un peu usés, au sein même du magnifique jardin. À partir de 21h, on gouterait au calme de ce lieu historique assez magique que les visiteurs ont déserté avec la fermeture des grilles, faisant de nous de rares privilégiés… On ne parlerait surtout pas « business », mais de l’été, de Paris et de lointains souvenirs qu’un Châteauneuf-du-Pape blanc nous aiderait à dessiner les contours. La soirée coulerait comme un ruisseau de montagne. L’encre de la nuit nous envahirait. Nous serions bien. Heureux. Sur un petit nuage, comme un client l’est toute l’année avec Luciole. 

Avec qui ? Quelqu’un qu’on souhaiterait simplement gâter, et le remercier avec chaleur et élégance.

Quoi ? Des grosses langoustines justes saisies, une noix de ris de veau dorée. Puis une fraîcheur d’agrumes. 

*Oscar Wilde

LUC-News201-7.jpg
Et toujours…

Le Bambou et sa cuisine thaï revisitée dans un cadre sympathique et gentiment m’as-tu-vu(e) ?
Liza et sa carte libanaise qui a connu de grands bouleversements, mais dans laquelle on retrouve les valeurs sûres ! Notons l’édition d’un très beau livre qui conte l’aventure et la passion de ce beau couple beyroutin.
Daroco, toujours là, pour une bonne pizza au vrai feu de bois, sous ce très haut plafond très « new-yorkais »…
Popolare, si faire la queue 30 à 45 minutes sur le trottoir vous excite... L’expérience reste toujours concluante, même si on préfère passer du temps avec nos clients autour d’une table plutôt que debout dans la rue !
Loup, rue du Louvre. On aime les grillades apparentes, la déco tapageuse, les toilettes 100% Coste et le site internet.

LUC-News201-8.jpg

Comment