illu-majeure.gif

VOUS ÊTES AU BUREAU AU MOIS D’AOÛT TANDIS QUE L’IMMENSE MAJORITÉ DE NOS LECTEURS COULENT DES JOURS HEUREUX LOIN DE LA CAPITALE ? VOUS N’ÊTES PAS SEUL(E) !
LUCIOLE EST LÀ AUSSI. ET LUCIOLE PENSE À VOUS.

Nous sommes à l'agence totalement solidaires de tous ceux qui entament difficilement leur 3e semaine du mois d’août devant leur poste de travail en se demandant ce qu’ils font là... Quoi de mieux qu’un petit cocktail en fin de journée pour se détendre parmi les touristes qui ont pris leurs quartiers dans les nôtres ? L’Image du Lundi tombe à point nommé.

Luciole — dont la moitié des effectifs est sur le pont, qu’est-ce que vous croyez ! — a le plaisir de partager quelques-une de ses bonnes adresses pour vous permettre de décompresser en fin de journée. Bien moins cher qu’une semaine de vacances et potentiellement tout aussi efficace l’espace de quelques heures…

The Hoxton

Londres, Amsterdam, L.A ou New York ?
Restez donc à Paris tout en vous internationalisant ! Envie de vous mélanger à une foule cosmopolite habillée pour la soirée ? Foncez au Hoxton. C’est nouveau, c’est chic, c’est beau. Vous y entendrez bien des accents et échangerez quelques mots d’anglais avec votre voisin de bar sur son 31. Plusieurs lieux en un seul et très vite, on oublie qu’on est à Paris.

Les plus fous d’entre vous voteront pour la tournée des grands-ducs et sauteront dans un jet privé pour tester toutes les adresses du groupe autour du monde. Les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais ! Mais pensez à embarquer votre banquier.

Comme c’est l’été, The Hoxton vous gâte avec son bar éphémère en terrasse qui porte le nom prédestiné de « La Riviera ». Quand la Côte d'Azur vient à vous, épargnez-vous d'y descendre ! Et du 21 au 28 août, découvrez le Cointreau Fizz entre 17h et 19h.
Allez-hop, on s’éclipse discrètement vers 17h30 du bureau et on s’y retrouve ?

On commande quoi ?
« May I have a Pampelonne please? » (Mezcal, Cointreau, citron vert, pamplemousse, agave). Il est aussi possible de commander en français.

The Hoxton, 32 rue du Sentier, 75002 Paris

illu-01.jpg
Moonshiner

Le budget était trop serré pour partir aux States cet été ? Pas de panique !
Le Moonshiner est bien plus qu’un bar à cocktail, on pourrait plutôt le qualifier de « speakeasy ». Mais attention, vous ne le trouverez pas si facilement… Pour pouvoir y accéder, il vous faudra passer par la chambre froide de la pizzeria Da Vito. Ainsi, vous découvrirez une ambiance de prohibition avec des cocktails à base de whiskies (entre autres mais c’est assez rare pour le souligner) accompagné d’un jazz de garage de bon augure. Chapeau Borsalino en feutre de circonstance, mais non obligatoire.

On commande quoi ?
Un Kentucky’s Best Manhattan (Knob creek, jus de cerise de marasquin, Casa del India, baker’s bitter) garçon s’il vous plaît !

Mooshiner, 5 Rue Sedaine, 75011 Paris

La Felicità

Vous rêviez de déguster une pizza au pied du Colisée ?
Bon ok vous n’aurez pas le Colisée ! Mais la pizza est pour vous, même si ce n’est pas le sujet de cette lettre. Entrez dans cet immense bâtiment accolé à la Station F et laissez-vous guider. La Felicità vous propose un concept de food market italien, mais ça tout le monde commence à connaître l’adresse. En revanche, et on en parle moins, on peut juste y boire un verre, mais plutôt à partir du jeudi. Allez directement vers le bar à cocktails, sorte de monolithe orange composé de centaines de bouteilles.

On commande quoi ?
Un Britney spritz (bitter select, gin Tanqueray au thym, cordial gingembre et poire, Prosecco Martini, soda water) per favore !

La Felicità, 5 Parvis Alan Turing, 75013 Paris

illu-03.jpg
Le bar-bibliothèque du Roch Hôtel

Faites preuve d’élégance en toutes circonstances…
Rockin’ the Casbah, rockin’ the Casbah… Loin du célèbre tube des Clash, découvrez l’ambiance plus feutrée du bar du Roch, au cœur de Paris (comme Luciole) et que GQ anime pendant tout l’été mais bon, ce n'est pas le sujet. Si vous ne cherchez pas à grimper sur les tables mais plus volontiers à parler sérieusement après le travail en élégante compagnie, c’est une adresse parfaite et intimiste à souhait. Et si la soirée doit se prolonger, la grande roue du Jardin des Tuileries est à deux pas. Parfait pour ajouter une touche de magie à cette nuit parisienne avant de faire des plans sur la comète, la tête dans les étoiles.

Cher(e) collègue, aurais-je l'audace de vous proposer un long drink après le meeting de 5:00 pm ?

On commande quoi ?
Le Black Pearl, « the barbadian spice bomb » ( à base de rhum, de porto, de velvet falernum, de jus de citron, de jus de pamplemousse, de sirop de gingembre maison et d’angostura). Prenez en 3-4 et vous ressortirez d'un joli rouge Luciole, ou de la couleur fétiche de la décoratrice du lieu !

Roch Hotel, 28 rue saint Roch, 75001 Paris

illu-04.jpg
Liquorium

Évadez-vous dans un endroit un peu « strange »
Façon cabinet de curiosités, avec un décor travaillé dans le détail de pièces chinées et retapées dont l’assemblage donne un cachet particulier à ce lieu secret. Car pour le trouver, il faut pousser la porte du Drink Doctor puis chercher le petit escalier qui s’enfonce dans les tréfonds de Châtelet.

On commande quoi ?
Si vous êtes entre amis et assez nombreux ? Assurément les 34 tubes à essais qui permettent de composer une quinzaine de cocktails en suivant les fiches recettes d’un joli design, ou en vous laissant guider par votre instinct.

Nous sommes aux Halles, vous trouverez bien une pharmacie ouverte en sortant :-D Avant de vous réfugier au Pied de Cochon et d’y commander quelques huitres.

Liquorium, 11 rue Saint-Denis, 75001 Paris

Comment